Après une semaine de fermeture des crèches, écoles, établissements scolaires et universitaires, les remontées du terrain que peuvent avoir les syndicats nationaux de la FSU font état d’un nombre important de personnels volontaires pour assurer l’accueil des enfants des personnels soignants, mesure qui semble étendue en certains endroits aux enfants d’autres personnels, extension sur laquelle la FSU attend des clarifications.

Quoi qu’il en soit, c’est le signe d’une mobilisation sans faille des personnels au service de l’intérêt général, mobilisation que la FSU n’a eu de cesse d’encourager et dont ses militant-es sont partie prenante.

Les personnels du service public sont conscients de la mission qui leur incombe, et l’accueil des enfants ne peut reposer que sur le volontariat.

En outre, il faut absolument garantir leur sécurité et renforcer les protections sanitaires de ces personnels, condition sine qua non à l’accueil de ces enfants. Leur engagement en nombre rend d’autant plus urgente cette question des protections, toujours pas assurées de manière satisfaisante.

Vous trouverez ci-dessous le courrier de la FSU de l’Ain au Préfet du département ainsi que le courrier de la FSU nationale au premier ministre :

  • au Préfet :
Courrier Préfet de l'Ain Coronavirus mars 2020
  • au premier ministre :
courrier PM-FSU-22 mars